Ciné Guide
Sorties e-cinéma

Perte d'innoncence

10 films qui revisitent l’esprit des contes à hauteur d’enfants

Du propre aveu de son réalisateur, Valley of shadows, notre film de la semaine sur e-cinema.com, c’est Pierre et le loup, version cauchemar. L’occasion de nous replonger dans 10 films qui revisitent l’esprit des contes à hauteur d’enfants ou d’adolescents.

D’inspiration gothique complètement assumée par le réalisateur norvégien, Jonas Matzow Gulbrandsen, Valley of shadows s’aventure dans le récit allégorique où les archétypes du conte permettent de créer un étonnant et fascinant film sur le passage à un nouvel âge. Un chemin artistique que bon nombre de cinéastes ont arpenté sous le couvert d’un genre, le cinéma fantastique, qui se prête idéalement à l’exercice. En voici 10 exemples particulièrement significatifs.

 

10

Le Secret de Térabithia (2007) de Gabor Cuspo

Le Secret de Térabithia (2007) de Gabor Cuspo

Un titre peu connu et facilement contestable tant le film de Cuspo présente de grandes maladresses, à commencer par une utilisation des CGI pas du tout heureuse. Pourtant, il y a de cette fable, malheureusement vendue comme un sous Narnia, une capacité à traiter de thèmes sombres avec une belle justesse. Au point que l’on pense plus d’une fois à Stand by me pour son illustration du parfois douloureux passage au monde adulte ou encore à Créatures célestes lorsque l’amitié de nos deux héros les fait plonger dans un monde onirique. Mélancolique et jamais puéril lorsqu’il ne cède pas aux sirènes du spectaculaire, Le Secret de Térabithia mérite assurément ce petit coup de projecteur et on se met à rêver ce que le film aurait pu être si les producteurs avaient laissé carte blanche à son réalisateur.

 

9

Quelques minutes après minuit (2017) de Juan Antonio Bayona

Quelques minutes après minuit (2017) de Juan Antonio Bayona

Sous couvert d’un film fantastique aux saisissants effets visuels, l’auteur de L’Orphelinat livre une déchirante réflexion sur le deuil où un jeune enfant puise dans l’imaginaire la force pour surmonter son chagrin et devenir un (petit) homme. Par le biais d’images souvent superbes, de séquences alliant intimisme et spectaculaire et d’un ton premier degré salvateur, Bayona parvient avec brio à trouver l’équilibre entre film hollywoodien et œuvre d’auteur.  

 

8

La Compagnie des loups (1985) de Neil Jordan

La Compagnie des loups (1985) de Neil Jordan

Deuxième film de l’auteur d’Entretien avec un vampire, La Compagnie des loups qui remporta le prix du jury au festival d’Avoriaz en 1985, mélange la psychanalyse des contes de fées avec une esthétique et atmosphère qui renvoient directement aux grandes heures de la Hammer. Partageant avec Valley of shadows le mythe du loup (et même ici du loup-garou), le film de Neil Jordan illustre avec une poésie envoûtante et une vraie cruauté le passage de l’adolescence au monde adulte.

 

7

Le Labyrinthe de Pan (2006) de Guillermo Del Toro

Le Labyrinthe de Pan (2006) de Guillermo Del Toro

Consacré l’an dernier avec La Forme de l’eau, Del Toro était déjà passé dans une autre catégorie avec Le Labyrinthe de Pan que l’on préfère à son film oscarisé. Dans cette version sombre d’Alice au pays des merveilles, le cinéaste mexicain parvient à mêler la fantaisie et le fantastique avec les soubresauts horrifiques de l’Histoire. On se perd avec fascination dans ces mondes si différents et l’on découvre à quel point Del Toro n’a pas son pareil pour faire naître des sentiments contradictoires avec le but ultime de nous émouvoir au plus profond de notre être.

 

6

Le Bon gros géant (2016) de Steven Spielberg

Le Bon gros géant (2016) de Steven Spielberg

Si Le Bon gros géant est assurément un Spielberg mineur, il n’en demeure pas moins une œuvre culottée qui sous couvert de nous raconter l’étrange et attachante histoire d’amour entre une petite fille et un géant solitaire, est surtout et avant tout un très émouvant autoportrait de son créateur.  

 

5

La Foire des ténèbres (1983) de Jack Clayton

La Foire des ténèbres (1983) de Jack Clayton

Signé par l’auteur du chef d’œuvre absolu qu’est Les Innocents, cette production Disney qui ne remporta pas le succès escompté lors de sa sortie, a petit à petit gagné ses galons d’œuvre culte. En adaptant un roman du génial Ray Bradbury qui renvoie directement au mythe de Faust, Jack Clayton signe un film qui rappelle sous bien des aspects La Nuit du chasseur de Charles Laughton avec ses deux enfants confrontés à un énigmatique M. Dark admirablement campé par Jonathan Pryce. Le classique récit de la perte de l’innocence se fait ici par le prisme d’un authentique film fantastique à l’atmosphère aussi magique que sombre.     

 

4

Morse (2009) de Tomas Alfredson

Morse (2009) de Tomas Alfredson

Quand on découvre la petite tête blonde de Valley of shadows fuyant le tumulte d’une cellule familiale dans un paysage enneigé, on ne peut s’empêcher de penser à un autre film scandinave sorti presque dix ans plus tôt. Il s’agit de Morse, étonnante et singulière relecture du mythe du vampire. En choisissant comme Jonas Matzow Gulbrandsen de ne pas traiter son récit avec les habituelles scories du film d’horreur, Tomas Alfredson donne à son film une incroyable résonnance, le transformant en une œuvre macabre à la sensibilité exacerbée.

 

 3

Mon voisin Totoro (1999) de Hayao Miyazaki

Mon voisin Totoro (1999) de Hayao Miyazaki

Premier des deux films de Miyazaki cités dans ce dossier, Mon voisin Totoro est l’un des plus belles échappatoires féériques que le cinéma ne nous ait jamais offert. Poétique en diable cette plongée dans l’univers de ses irrésistibles créatures que sont les Totoro possède cette précieuse touche qui la rende aussi attractive pour les enfants que pour les adultes. Hors du temps, jubilatoire, d’une infinie tendresse, esthétiquement sublime, Mon voisin Totoro est tout simplement incontournable.

 

2

Le Voyage de Chihiro (2002) de Hayao Miyazaki

Le Voyage de Chihiro (2002) de Hayao Miyazaki

Miyazaki acte II. Entre poème et conte philosophique, ce voyage au pays des fantômes japonais nous invite à accepter la part sombre de notre existence. On en sort bouleversé devant tant de maîtrise formelle et narrative, prenant conscience que l’on est face à un maître au sommet de son art laissant un héritage précieux aux générations futures.

 

1

La nuit du chasseur (1956) de Charles Laughton

La nuit du chasseur (1956) de Charles Laughton

Directement cité visuellement dans l’une des plus belles séquences de Valley of shadows, La Nuit du chasseur est l’incontournable œuvre de référence lorsqu’on évoque l’esprit du conte à hauteur d’enfants. Grâce à une utilisation du noir & blanc d’une poésie rare, Charles Laughton et son chef opérateur, Stanley Cortez nous plongent dans un cauchemar éveillé où deux jeunes enfants cherchent à échapper à l’une des plus iconiques figures cinématographiques du mal, incarnée par un fascinant Robert Mitchum arborant ses mythiques phalanges où sont inscrits Hate (haine) et Love (amour). Authentique film d’horreur qui avance masquer, La Nuit du chasseur nous plonge dans un univers fantasmagorique qui nous renvoie à nos peurs les plus sourdes, ces moments d’enfance où le moindre jeu d’ombres et lumières développait notre imaginaire et créer un sentiment à la fois d’effroi et de fascination.

 

 

Publié le 05/11/2018 par Laurent Pécha

Partager sur Twitter
Partager sur Facebook

LES FILMS E-CINEMA

Ne ratez pas nos films e-cinéma

À lire également

Les derniers articles de notre blog.
Ciné story

Interview Greg Kwedar (Transpecos)

Ciné Guide

Valeria Golino en 13 rôles

Ciné story

Les films de sa vie : Kjersti Steinsbø (Hevn)

Ciné story

Interview Kjersti Steinsbø (Hevn)

Les articles les plus lus

Ciné story

Top 10 des films pas chers qui rapportent un max

Tous les producteurs de la planète en rêvent : le jackpot du film au budget riquiqui qui cartonne au box-office mondial. Nous avons dressé...

Ciné story

Steven Spielberg : Du pire au meilleur

À l'occasion de la sortie de Ready player one, on vous propose le classement des films réalisés par celui qui est depuis plus de 40 ans...

Les articles les plus partagés

Ciné story

Les meilleurs films de Noël

Noël, les fêtes, les vacances bien méritées, l’occasion de se faire une orgie de films dans son salon. On...

Ciné story

Tom Cruise : Du pire au meilleur

A l'occasion de la sortie de Mission : Impossible Fallout mercredi 1er août, on vous propose le classement des films de Tom Cruise, l'indestructible...