Ciné Guide
Sorties e-cinéma

La playlist idéale ?

Les films de sa vie : Anne Emond (Nelly)

Disponible depuis le 1er décembre sur e-cinema.com, Nelly est un film qui retrace la vie tragique de la romancière Nelly Arcan. Il est signé par la réalisatrice québécoise Anne Émond. On l'a soumise à notre jeu des films de sa vie. Les règles sont simples : on lui montre la sélection des meilleurs films sortis chaque année en salles en France et elle doit choisir celui qu’elle préfère. Le point de départ, l’année de naissance de la réalisatrice.

Pour son troisième long-métrage, Anne Emond s’attaque à la vie de la romancière Nelly Arcan. Cette dernière a connu un destin tragique hors du commun passant de la prostitution de luxe à une carrière d’écrivain, son roman Putain inspiré de ses expériences d’escort ayant rencontré un franc succès au début des années 2000. S’étant suicidée en 2009, la jeune femme laisse une trace de vie fascinante qu’Anne Emond parvient à sublimer dans le magnifique Nelly

 Au regard de ses choix de films, on ne peut enlever à Anne Emond son éclectisme. On remarque toutefois que la jeune femme devrait venir tous les ans au festival de Cannes tant bon nombre des films qu’elle a sélectionné ont vu leur carrière débutée sur la croisette. En route dans un voyage cinéphile qui débute avec Spielberg pour se finir (momentanément) avec Andreï Zviaguintsev.

 

1982

E.T. de Steven Spielberg
 
 

Parce que c’est le film qui jouait lorsque je suis allée au cinéma pour la première fois de ma « vie ».

J’étais alors dans le ventre de ma mère. E.T. téléphone maison !

 
 

1983

A nos amours de Maurice Pialat
 
 

Pour la cruauté et la violence, pour Sandrine Bonnaire, pour la douceur de la scène de la fossette.  Pour l’arrêt sur image final, qui m’a habité longtemps.

 
 

1984

Paris Texas de Wim Wenders
 
 

J’ai vu ce film en VHS, à l’adolescence.

Malgré les années, malgré la piètre qualité de l’image, je garde un souvenir impérissable de la longue scène du peep show.

Ceci dit, c’est cruel de devoir choisir entre Paris Texas et L'Histoire sans fin,

ce dernier ayant marqué mon enfance et mon imaginaire.

 
 

1985

L'Effrontée  de Claude Miller
 
 

Je sacrifie Breakfast Club  ce n’est pas peu dire. L’effrontée reste dans le top 5 de mes films préférés à vie.

Je l’ai vu enfant et ce fut mon premier choc cinématographique.

Charlotte, Lulu, Clara Baumann, le bel homme au globe terrestre lumineux : ces personnages ont longtemps hanté mon petit monde.

 
 

1986

Mauvais sang de Leos Carax
 
a propos d'hier soir
 

Un film que j’ai vu et revu lors de mes études en cinéma et qui m’a beaucoup influencé pour la suite.

Pour le plan séquence sur « Modern Love » de David Bowie, pour la magnifique scène de parachute; un grand film romantique.

 
 

1987

Dirty dancing de Emile Ardolino
 
 

J’aurais pu choisir Au revoir les enfants, Blue Velvet, Le Déclin de l’empire américain ou Les Ailes du désir

mais si je veux être parfaitement honnête, je dois choisir Dirty Dancing. C’est gênant mais c’est comme ça.

 
 

1988

Tu ne tueras point de Krzysztof Kieslowski
 
 

Accompagné de tout Le Décalogue, d’ailleurs. Grande leçon de cinéma mais surtout, grandes leçons de vie.

 
 

1989

Rain man de Barry Levinson
 
 

Oh ! Oh ! Tout le monde change dans ce film, sauf l’incroyable Dustin Hoffman. Et c’est très beau.

 
 

1990

Total recall de Paul Verhoeven
 
 

Mon premier contact avec la science-fiction. Un film qui a fortement marqué mon enfance et qui m’a probablement traumatisé un peu.

Je garde un vif souvenir de la femme à trois seins. J’y repense souvent…!

 
 

1991

 
 

Mais ce petit jeu est une torture !

J’hésite entre Edward aux mains d’argentLa double vie de Véronique, L'expérience interdite,

The Doors, Les Amants du pont neufThelma et Louise.

C’est impossible de choisir. Ce sont des films qui m’ont fasciné pour différentes raisons, à différents moments de ma vie.

 
 

1992

Opening night de John Cassavetes
 
 

Probablement mon film préféré de Cassavetes. Introspectif et angoissant. Gena Rowlands y est, comme toujours, formidable.

La scène de l’accident de voiture est inoubliable.

(Mais pourquoi ce film de 1977 est dans la liste de 1992 ?! Tant pis, je le choisis)

 
 

1993

La Leçon de piano de Jane Campion
 
 

Un film diablement rigoureux, intelligent et sensuel.

 
 

1994

Forrest Gump de Robert Zemeckis
 
Forrest Gump de Robert Zemeckis
 

Un film dont la bande originale a accompagné mon adolescence. Je le trouve à chaque visionnement plus touchant et plus intelligent.

 
 

1995

Chunking express de  Wong Kar-wai
 
 

Mon premier contact avec Wong Kar-wai et avec le cinéma asiatique. Le début d’une grande histoire d’amour.

 
 

1996

Trainspotting de Danny Boyle
 
Trainspotting de Danny Boyle
 

J’avais quinze ans quand j’ai vu ce film. Je pense que je peux dire qu’il a changé ma vie.

En sortant de la salle de cinéma, soit je devenais cinéaste, soit je devenais héroïnomane.

Pour le meilleur et pour le pire, j’ai tenté la première option.

 
 

1997

Lost highway de David Lynch
 
 

Premier contact explosif avec David Lynch.

La séquence où Patricia Arquette revient, en blonde, accompagnée de la chanson This Magic Moment, de Lou Reed,

demeure à ce jour un de mes  moments de cinéma préférés.

 
 

1998

 
Will Hunting de Gus Van Sant
 

Ce petit jeu a de quoi rendre fou !

Comment choisir entre Les idiots, Ice Storm et Titanic ? Et Will Hunting. Et Big Lebowski. Tant pis, je ne choisis pas !

 
 

1999

Happiness de Todd Solondz
 
Cours, Lola, cours de Tom Tikwer
 

Délicieusement irrévérencieux, brave, grinçant.

 
 

2000

Magnolia de Paul Thomas Anderson
 
Magnolia de Paul Thomas Anderson
 

Un film survolté, ambitieux et réjouissant. Le personnage joué par Tom Cruise est hilarant. Du grand cinéma américain.

 
 

2001

 
Moulin Rouge de Baz Luhrmann
 

La chambre du fils, pour la finesse et l’impossibilité de retenir ses larmes, Mulholland Drive, pour l’horreur et la sensualité,

Millennium Mambo, pour la mélancolie, Et... ta mère aussi !, pour la folle énergie, Sur mes lèvres, pour Emmanuelle Devos

 
 

2002

La Famille Tannenbaum de Wes Anderson
 
 

Pour la séquence magnifique de la tentative de suicide sur Needle in the hay de Elliott Smith. C’est vraiment extrêmement puissant.

 
 

2003

Nos meilleures années de Marco Tullio Giordana
 
 

J’ai aimé furieusement ces personnages. Avec eux j’ai ri, j’ai pleuré, j’ai vécu.

J’ai oublié ma vie pendant six heures pour la retrouver intacte, avec le désir de voir plus souvent des gens que j’aime.

C’est ce que j’ai fait.

 
 

2004

Eternal sunshine of the spotless mind de Michel Gondry
 
 

Un film à la fois romantique, profond, érudit, branché, intelligent.

Un film qui essaie beaucoup de choses, et qui, pour moi, réussit tout ce qu’il entreprend.

Un grand film d’amour, triste et beau. Je suis encore relativement jeune, et déjà, certains souvenirs tendent à s’effacer d’eux mêmes.

Ce film parle de l’effroyable et inacceptable côté éphémère de toute chose. 

 
 

2005

Last days de Gus Van Sant
 
 

Un film lancinant et hypnotique par un cinéaste dont la filmographie éclectique et courageuse force l’admiration.

 
 

2006

Truman Capote de Bennett Miller
 
 

Pour ne jamais oublier Philip Seymour Hoffman et toutes ses performances, dont celle de Truman Capote.

 
 

2007

I'm not there de Todd Haynes
 
 

Un film sophistiqué et envoûtant, probablement mon « bio-pic » préféré.

J’ai vu ce film déjà plusieurs fois et je le reverrais encore et encore, y découvrant toujours quelque chose de nouveau.

C’est avec celui-ci que mon obsession pour Cate Blanchett a commencé.

 
 

2008

Un conte de Noël d'Arnaud Desplechin
 
 

Une belle famille dysfonctionnelle comme on les aime !

L’univers de Desplechin, ses personnages et leur folie m’aident à mieux vivre. Quand on se compare, on se console, j’imagine !  

 
 

2009

Antichrist de Lars Von Trier
 
 

Un film que j’aime et que je déteste à la fois.

Comme plusieurs films de Lars Von Trier, je ne sais pas tout à fait si c’est sublimement brillant et/ou ridiculement sensationnaliste.

Les petits souliers d’enfants à l’envers m’empêchent encore parfois de dormir.

 
 

2010

Oncle Boonmee (celui qui se souvient de ses vies antérieures) de Apichatpong Weerasethakul
 
 

Une œuvre miraculeuse. Un enchantement.

 
 

2011

We need to talk about Kevin de Lynne Ramsay

 

Un film électrisant, glaçant, extrêmement bien joué.  

Plusieurs scènes sont obsédantes et leurs images me hantent : l’œil de verre, les flèches dans la cour arrière…

 
 

2012

Les Bêtes du sud sauvage de Benh Zeitlin
 
 

Un petit bout d’enfance retrouvée. Un cadeau à chérir.

 
 

2013

La grande bellezza de  Paolo Sorrentino
 
 

Pour la meilleure séquence de « party » de toute l’histoire du cinéma.

 
 

2014

Leviathan de Andreï Zviaguintsev
 
 

Mon cinéaste contemporain préféré. Son talent m’intimide et m’inspire à la fois.

 
 

2015

Demain de Cyril Dion et Mélanie Laurent
 
 

Inspirant et nécessaire.

On cherche des nouvelles façons de vivre, dans ce qu’est devenu notre monde, et ce film apporte un début de réponse.

 
 

2016

Captain fantastic de Matt Ross
 
 

Justement, un beau film poétique sur des gens qui cherchent de nouvelles façons de vivre.

La plus belle reprise d’une chanson de Guns N' Roses qui soit ! Viggo Mortensen est formidable dans ce film.

 
 

2017

Faute d'amour de Andreï Zviaguintsev
 
Faute d'amour de Andreï Zviaguintsev 

 

Formellement éblouissant.

Contrairement à bien des gens, je n’ai pas trouvé ce film désespéré, ni sans amour.

J’y ai vu des personnages qui cherchent. Qui ne trouvent pas, certes, mais tant que nous cherchons, nous sommes vivants.

Publié le 28/12/2017 par Laurent Pécha

Partager sur Twitter
Partager sur Facebook

LES FILMS E-CINEMA

Ne ratez pas nos films e-cinéma

À lire également

Les derniers articles de notre blog.
Les news

Profitez de cinéma en hors-connexion pour vos vacances

Les news

Le Black Friday sur e-cinema.com

Les news

e-cinema.com disponible sur les Freebox Mini 4K via Google Play

Ciné story

Les meilleurs films de Noël

Les articles les plus lus

Ciné story

Top 10 des films pas chers qui rapportent un max

Tous les producteurs de la planète en rêvent : le jackpot du film au budget riquiqui qui cartonne au box-office mondial. Nous avons dressé...

Ciné story

La bataille des films de tueurs en série

Les films mettant en vedette des tueurs en série sont légions. À l’occasion du singulier My Friend Dahmer, disponible...

Les articles les plus partagés

Ciné story

Marvel vs Warner : qui a les meilleurs acteurs oscarisés ?

La bataille pour les sommets du box-office qui oppose Marvel et Warner via les adaptations des œuvres DC Comics est de plus en plus...

Ciné story

Top 10 des crashs auto au cinéma

À l'occasion de la sortie sur e-cinema.com de LA MÉMOIRE ASSASSINE qui contient un impressionnant accident de voiture, voici...