Ciné Guide
Sorties e-cinéma

La playlist idéale ?

Les films de sa vie : Mylène MacKay (Nelly)

Dans Nelly, disponible sur e-cinema.com, Mylène MacKay est une révélation. De presque tous les plans, la jeune comédienne québécoise parvient à créer une empathie bouleversante. Une fois remis de nos émotions, nous l'avons soumise à notre jeu des films de sa vie.

Normalement, les règles du jeu sont simples : on montre à notre talent une sélection des meilleurs films sortis chaque année en salles en France et il doit choisir celui qu’il préfère. Le point de départ  du jeu : son année de naissance. Voilà, sauf qu'avec Mylène, ce fut plus compliqué. Entre lost in translation (ben oui, le français et le québécois, ça peut créer quelques interférences) et Gaston Lagaffe féminin (de son propre aveu, elle est la reine des gaffes), notre adorable comédienne a cru qu'il fallait qu'elle débute la liste en...1945.

Alors en bonus avant de débuter en force en 1987 avec Dirty Dancing, voici une sélection de ses choix antérieurs à sa naissance :

Le dictateur, Citizen Kane, Casablanca, Le journal d une femme de chambre, Othello, Comment épouser un millionnaire, La strada, Les 400 coups, A bout de souffle, Lolita, Les Parapluies de Cherbourg, La Mélodie du bonheur, Les Demoiselles de Rochefort, Roméo et Juliette, La piscine, Nous ne vieillirons pas ensemble, La Maman et le putain, L'important c'est d'aimer, Une femme sous influence, Annie Hall, Sonate d'automne, Manhattan, Gloria, Le Père Noël est une ordure, Le choix de Sophie, Paris Texas, L'Effrontée, Le Rayon vert.

 
 

1987

Dirty dancing de Emile Ardolino
 
stand by me
 

Parce qu’adolescente, j’ai découvert ce que voulait dire  « sensualité » en regardant le bassin de Patrick Swayze.

 
 

1988

Camille Claudel de Bruno Nuytten
 
camille claudel de Bruno Nuytten
 

Parce qu’Isabelle Adjani n’a pas de limites dans ce rôle.

 
 

1989

Femmes au bord de la crise de nerf  de Pedro Almodovar
 
Femmes au bord de la crise de nerf de Pedro Almodovar
 

Pour mon amour de la liberté et de la folie.

Et aussi parce que c’est mon rêve de jouer un personnage de femme Almadovaresque.

 
 

1990

Le Cercle des poètes disparus de Peter Weir
 
Le Cercle des poètes disparus de Peter Weir
 

Parce que c'est mon premier amour qui me l'a fait découvrir et ça marque ces choses-là.

Souvenir plein de poésie.

 
 

1991

 Les Amants du Pont Neuf de Leos Carax
 
Les Amants du Pont Neuf de Leos Carax
 

Parce que Denis Lavant. Parce que Juliette Binoche. Parce que Leos Carax.

 
 

1992

My girl de Howard Zieff
 
My girl
 

C'est peut-être LE film que j'ai le plus vu dans ma vie.

Que voulez vous je suis née en 1987: l’Été de mes onze ans, c’était ma vie.

Dès que j'y pense, j'entends I got Sunshine dans ma tête et je revois les scènes.

(Par contre, je peux pas croire que j'ai du choisir entre My girl et Opening Night.

Gena Rowlands est une des actrices qui m’impressionne le plus.)

Mais bon My Girl quand même, car les souvenirs d'enfance et les amours d'enfant c'est ce qu’il y a de plus puissant.

 

1993

Aladdin de Ron Clements et John Musker
 
Aladdin de Ron Clements et John Musker
 

Il fallait bien que je mette un Walt Disney.

J’en avais seulement deux chez moi: Aladdin et Le Roi Lion.

Je les écoutais tout le temps.

Maintenant j’en double et ça me remplie de joie,

car je sais à quel point ces voix restent gravées longtemps dans la tête et le cœur des enfants.

 
 

1994

Pulp fiction de Quentin Tarantino
 
Pulp fiction de Quentin Tarantino
 

Parce que c’était le film préféré de mon frère et je le regardais souvent avec lui plus jeune.

Je connais toutes les chansons par cœur.

 
 

1995

Sur la route de Madison de  Clint Eastwood
 
Sur la route de Madison
 

Pour toutes les nuances de Meryl Streep.

Parce qu’elle incarne tout ce qu’elle dit et ressent jusqu’au bout des ongles.

Je comprends Clint, moi aussi je suis tombée amoureuse d'elle dans ce film.

 
 

1996

Le huitième jour de Jaco Van Dormael
 
Le huitième jour de Jaco Van Dormael
 

Je me souviens comme ce film nous a marqué ma famille et moi.

On a écouté la bande-sonore pendant longtemps à la maison.

Ça me rappelle de beaux souvenirs.

 
 

1997

Austin Powers de Jay Roach
 
Austin Powers de Jay Roach
 

C’est une de mes comédie préférée.

Plus jeune, ma soeur et moi on pouvait passer des après-midis à imiter Austin.

« Tu me trouves sexy? Aaaaaattirant? Séduisant? » . Il est juste parfait.

 
 

1998

Titanic de James Cameron et La Vie est belle de Roberto Benigni
 
 

Titanic et La vie est belle la même année c’est pas possible: je peux pas choisir.

Ce sont deux des films que j’ai le plus vu dans ma vie. (Surtout la première cassette du Titanic).

La vie est belle est à mon avis un des plus grand chef d’œuvre du cinéma.

 
 

1999

Shakespeare in love de John Madden
 
 

Ce film m’a fait rêver comme j’aime rêver au cinéma.

 
 

2000

In the mood for love de Wong Kar-wai
 
 

Parce que ça me donne envie d'être amoureuse et de toucher la main de mon amoureux au ralenti.

 
 

2001

Requiem for a dream de Darren Aronofsky

 
 

Parce que je ne m'en suis pas encore remis. Je m’en remettrai jamais, je pense.

 

 
 

2002

Parle avec elle de Pedro Almodovar
 
 

Pour la beauté et la poésie à l’état pur.

 
 

2003

The Hours de Stephen Daldry
 
 

Par où commencer.

Nicole Kidman, Meryl Streep et Julian Moore offrent toutes des performances magistrales.

Je pourrais en parler pendant des heures justement.

 
 

2004

L'Esquive d'Abdellatif Kechiche
 
 

Le nombre de fois où je me suis amusée à répéter les répliques de ce film.

Sara Forestier y est tout simplement sublime. Un de mes films préférés.

 
 

2005

Va, vis et deviens de Radu Mihaileanu
 
 

L’amour inconditionnel qu’une mère porte à son enfant est si bien illustré par ce scénario déchirant.

Film inoubliable.

 
 

2006

Walk the line de James Mangold
 
 

Pour les performances de Joachim Phoenix et Reese Witherspoon et

pour mon amour infini de Bob Dylan.

 
 

2007

La Vie des autres de Florian Henckel von Donnersmarck
 
 

Pour la force du scénario, son intensité et son suspense presque insoutenable !

 
 

2008

No Country for old men de Ethan Coen et Joel Coen
 
 

Pour la terreur qui m’habite encore quand je pense à Javier Bardem dans ce rôle.

J’entends encore le bruit de ses bottes cognant au sol.

 
 

2009

Harvey Milk de Gus Van Sant
 
 

Deux mots : Sean et Penn.

 
 

2010

Oncle Boonmee (celui qui se souvient de ses vies antérieures) de Apichatpong Weerasethakul
 
Dragons de Dean DeBlois et Chris Sanders
 

Parce que je l’ai regardé en préparation pour Endorphine d'André Turpin

qui est mon tout premier long-métrage en tant qu'actrice.

Ce film a une signification très spéciale pour moi, mais pas autant qu’Endorphine qu’il faut vraiment voir ;-)

 
 

2011

Polisse de Maïwenn

 

Pour sa vérité crue et l’émotion brute qui me reste encore six ans après l’avoir vu.

 
 

2012

Les Bêtes du sud sauvage de Benh Zeitlin
 
L’Odyssée de Pi de Ang Lee
 

Pour la puissance et la maturité troublante de Quvenzhané Wallis.

She is the man!

 
 

2013

Blue Jasmine de  Woody Allen
 
 

Parce que Cate Blanchett dans ce rôle est une inspiration quotidienne pour moi.

Je pense souvent à elle avant de jouer.

 
 

2014

Boyhood de Richard Linklater
 
 

Pour le plaisir d’observer la splendeur du temps qui passe.

 
 

2015

Mon roi de Maïwenn
 
 

Ne serait-ce que pour la scène extraordinaire d’Emmanuelle Bercot qui pète un câble monumental dans sa cours lors d’un diner entre amis…

Quel duo incroyable elle forme avec Vincent Cassel.

Ce film est parvenu à me faire ressentir la douleur

et la pression malsaine qu’un pervers narcissique peut faire vivre à sa victime…

J’adore le côté si vrai voire improvisé des dialogues de Maïwenn.

 
 

2016

Divines de Houda Benyamina
 
 

Pour les performances à couper le souffle de Oulaya Amamra et Déborah Lukumuena.

J’ai adoré la première réalisation de Houda Benyamina.

Comme elle l’a si bien dit : « Elles en ont eu du clit ». J’adore.

 
 

2017

Moonlight de Barry Jenkins
 

 

Le scénario, la photographie et les acteurs m’ont bouleversée.

La scène dans le restaurant à la fin où tout se dit sans rien dire est exceptionnelle.

Publié le 01/02/2018 par Laurent Pécha

Partager sur Twitter
Partager sur Facebook

LES FILMS E-CINEMA

Ne ratez pas nos films e-cinéma

À lire également

Les derniers articles de notre blog.
Les news

Profitez de cinéma en hors-connexion pour vos vacances

Les news

Le Black Friday sur e-cinema.com

Les news

e-cinema.com disponible sur les Freebox Mini 4K via Google Play

Ciné story

Les meilleurs films de Noël

Les articles les plus lus

Ciné story

Top 10 des films pas chers qui rapportent un max

Tous les producteurs de la planète en rêvent : le jackpot du film au budget riquiqui qui cartonne au box-office mondial. Nous avons dressé...

Ciné story

La bataille des films de tueurs en série

Les films mettant en vedette des tueurs en série sont légions. À l’occasion du singulier My Friend Dahmer, disponible...

Les articles les plus partagés

Ciné story

Marvel vs Warner : qui a les meilleurs acteurs oscarisés ?

La bataille pour les sommets du box-office qui oppose Marvel et Warner via les adaptations des œuvres DC Comics est de plus en plus...

Ciné story

Top 10 des crashs auto au cinéma

À l'occasion de la sortie sur e-cinema.com de LA MÉMOIRE ASSASSINE qui contient un impressionnant accident de voiture, voici...