Ciné Guide
Sorties cinéma

Mets un Thanos dans ton moteur

Avengers : Infinity war : le plus est-il l'ennemi du bien ?

Les films Marvel se suivent et se ressemblent beaucoup (trop). Alors quand ils se retrouvent tous dans le même film, le spectacle est-il capable de surprendre et d'être le sommet du genre espéré.

Pays : USA

Durée : 2h35

Genre : Super-héros / Action

Sortie : 25 avril 2018

Réalisateur : Anthony Russo, Joe Russo

Distribution : Robert Downey Jr., Chris Hemsworth, Chris Evans, Chris Pratt, Tom Holland, Scarlett Johansson, Josh Brolin, Zoe Saldana, Benedict Cumberbatch, Chadwick Boseman

Histoire : Tandis que les Avengers et leurs alliés continuaient de protéger le monde de menaces trop grandes pour être gérées par un seul héros, un nouveau danger a émergé de l'ombre cosmique : Thanos. Despote à l'infamie intergalactique, son but est de récupérer les six pierres d'infinité, des artefacts à la puissance inimaginable, afin de les utiliser pour infliger sa volonté tordue à l'ensemble de la réalité. Tout ce pour quoi les Avengers se sont battus a mené à ce moment. Le destin de la Terre, et de l'existence elle-même, n'ont jamais été aussi incertains.

 

10 ans et 18 films plus tard, Marvel touche au but : leur Parrain du film de super-héros débarque en salles et on ne va pas s’en remettre. C’est à peu de choses près l’ambition de cet Avengers : Infinity war. Du sacré lourd que le film des frères Russo n’arrive pas à assumer sans pour autant démériter. Il faut dire qu’ils ont un bel atout, inédit dans cet univers de super-héros : un méchant mémorable. Oui, enfin, après des heures de métrages où les némésis de nos héros préférés nous avaient le plus souvent frustrés quand ils ne nous avaient pas juste agacés, au point de s’être persuadé que Loki était digne du job, on a enfin le droit à un adversaire qui donne toute satisfaction à la célèbre tirade d’Hitchcock, « Plus réussi est le méchant, plus réussi sera le film ».

avengers infinity war critique

Après avoir été teasé dans trois précédents films de l’univers Marvel, Thanos entre dans l’arène et emporte tout sur son passage. Il est la raison principale pour aller voir Infinity war. A l’image d’une épatante et glaçante séquence d’ouverture où le ton est sacrément donné (tout le monde ne ressortira pas intact de l’aventure), Thanos (Josh Brolin est aussi parfait que flippant) impose une puissance sans commune mesure tout en dévoilant des motivations bien plus complexes que l’éculé et peu jouissif « je vais tous vous tuer car je suis méchant ». Au point que l’on pourrait presque avoir de l’empathie pour le monsieur si on n’était pas juste terrifié par sa soif de destruction et sa folie meurtrière.

Centré autour de son arc narratif et sa quête des pierres d’infinité qui peuvent le rendre tout puissant, le récit fait donc la part belle à son charismatique bad guy et invite presque tous les super-héros du MCU (manquent à l’appel essentiellement Hawkeye et Ant-man) à l’affronter plus ou moins directement.

thanos le bad guy le plus réussi des films marvel

Face à la redoutable et quasi impossible tâche de mettre en évidence tous ces protagonistes ayant eu pour la plupart leurs propres films pour se développer, les frères Russo et leur armée de scénaristes chapeautée par le grand manitou et boss de Marvel, Kevin Feige, s’en sortent avec les honneurs. Sur un rythme paradoxalement un peu trop lent malgré l’accumulation de séquences d’action, ils parviennent à retrouver les tonalités des différents univers, ce qui plaira de toute évidence aux fans des diverses franchises. Paradoxalement, ce n’est pas dans celui très terrien qu’ils ont eux-mêmes exploités de Captain America (la grosse déception de l’épisode, proche de la figuration classieuse eu égard à son statut de star du MCU) qu’Infinity war se montre le plus séduisant. Et encore moins dans la partie Black Panther où la fameuse baston généralisée dévoilée dans les trailers laisse considérablement sur sa faim, faute d’un sens de la mise en scène et du montage bien trop limité pour l’ampleur de la chose.

avengers infinity war la critique

Non, le salut d’Infinity war vient de l’espace où l’esprit décomplexé des Gardiens de la galaxie et désormais de Thor (via son troisième opus) fait mouche. Comme, en plus, vient s’ajouter à la fête le duo toujours très complémentaire Iron Man-Spider-man sans oublier Docteur Strange, particulièrement bien mis en valeur, les séquences spatiales (les plus nombreuses) sont d’incontestables réussites mélangeant avec un certain brio humour, action, suspense et sans oublier de l'émotion avec une histoire dans l’histoire entre Gamora et son père adoptif (Thanos) particulièrement poignante et détonante dans l’univers cool attitude du MCU. Le retour sur terre à intervalles réguliers en devient alors bien terne surtout que cette partie n’a jamais vraiment le temps d’être développée hormis une tentative trop frustrante de créer une love story maudite entre Vision et Scarlet Witch.

Heureusement ce courant alternatif et ce récit très linéaire (Thanos cherche une pierre, on ne veut pas lui donner, il défonce tout pour la récupérer) se voient constamment transcendés par l’ombre du danger funeste qui plane sur tous nos héros. Marvel nous avait promis de la casse et ils ont tenu parole. Et pas qu’un peu ! Le plus fort, du moins dans l’instantanéité de la projection, c’est qu’ils parviennent même à nous surprendre dans les choix et la manière de le faire. Au point de s’offrir des séquences finales où l’émotion prend le dessus sur le spectaculaire. Bien sûr, on n’est pas dupe sur la machine Marvel : tout ceci n’est sans aucun doute qu’une belle et utopique illusion et les chemins de la machine à dollars MCU vont vite reprendre leurs droits. Mais le temps d’un film et d’un méchant d’exception, un semblant de parenthèse enchantée s’est posé sur cet univers.  

Publié le 25/04/2018 par Laurent Pécha

Partager sur Twitter
Partager sur Facebook

LES FILMS E-CINEMA

Ne ratez pas nos films e-cinéma

À lire également

Les derniers articles de notre blog.
Ciné story

Song Kang-ho, figure de la nouvelle vague coréenne

Les news

e-cinema.com disponible sur les Freebox Mini 4K via Google Play

Ciné story

Top 10 des pires remakes de films d'horreur

Ciné Guide

Le film Columbus projetée au Champs- Élysées Film Festival

Les articles les plus lus

Ciné story

Top 10 des films d'enlèvement d'enfant

À l'occasion de la sortie de Missing, où une jeune mère divorcée se fait kidnapper sa fille, retour sur 10 films...

Ciné story

Top 10 des films pas chers qui rapportent un max

Tous les producteurs de la planète en rêvent : le jackpot du film au budget riquiqui qui cartonne au box-office mondial. Nous avons dressé...

Les articles les plus partagés

Ciné story

Marvel vs Warner : qui a les meilleurs acteurs oscarisés ?

La bataille pour les sommets du box-office qui oppose Marvel et Warner via les adaptations des œuvres DC Comics est de plus en plus...

Ciné story

Top 10 des crashs auto au cinéma

À l'occasion de la sortie sur e-cinema.com de LA MÉMOIRE ASSASSINE qui contient un impressionnant accident de voiture, voici...