Ciné Guide
Sorties cinéma

Les dinos prennent le pouvoir

Jurassic World : Fallen Kingdom : un vrai réal reprend toujours ses droits

Surfant sur la popularité gigantesque de la franchise, Jurassic World : Fallen Kingdom tente d'entraîner les spectateurs dans une direction moins familière. Pari risqué ou calculé ?

Pays : USA

Durée : 2h08

Genre : Aventures

Sortie : 6 juin 2018

Réalisateur : JA Bayona

Distribution :  Chris Pratt, Bryce Dallas Howard, Rafe Spall, James Cromwell, Jeff Goldblum,

Histoire : Cela fait maintenant quatre ans que les dinosaures se sont échappés de leurs enclos et ont détruit le parc à thème et complexe de luxe Jurassic World. Isla Nublar a été abandonnée par les humains alors que les dinosaures survivants sont livrés à eux-mêmes dans la jungle. Lorsque le volcan inactif de l'île commence à rugir, Owen et Claire s'organisent pour sauver les dinosaures restants de l'extinction. Owen se fait un devoir de retrouver Blue, son principal raptor qui a disparu dans la nature, alors que Claire, qui a maintenant un véritable respect pour ces créatures, s'en fait une mission. Arrivant sur l'île instable alors que la lave commence à pleuvoir, leur expédition découvre une conspiration qui pourrait ramener toute notre planète à un ordre périlleux jamais vu depuis la préhistoire.

 

À la vue des chiffres colossaux de Jurassic World (plus de 1,6 milliard de dollars de recettes mondiales), on aime (tous) encore les dinosaures créés par papa Spielberg en 1993. C’est donc reparti pour un tour sur cette île proche du Costa Rica avec l’espérance que la magie dino soit enfin vraiment de retour. Un pari loin d’être impossible quand on sait que le réalisateur est cette fois-ci un homme qui a fait preuve d’un vrai talent de conteur avec trois films bien différents. Après L’Orphelinat,  The Impossible et Quelques minutes après minuit, le cinéaste espagnol, JA Bayona cède totalement aux sirènes des gros studios hollywoodiens avec la ferme intention de garder sa patte artistique. En admirateur de Spielberg, il démontre dès la superbe et stressante scène d’ouverture que Jurassic Park : Fallen Kingdom a comme ambition de revenir à cette essence horrifique qui avait grandement fait pour la popularité du premier film de la saga.

Malheureusement, Bayona doit composer très vite avec un script bien loin d’être à la hauteur de son talent visuel. Au point que son film se scinde en deux parties bien distinctes au risque de laisser le spectateur se perdre en cours de route. Un spectateur qui ne pourra jamais s’appuyer sur des personnages toujours aussi insipides (sorti de ses Gardiens de la galaxie, Chris Pratt n’a rien d’une star de premier plan, Bryce Dallas Howard fait ce qu’elle peut avec le rien qu’on lui donne). Et la nouvelle galerie à découvrir dans cet épisode n’est jamais là pour rattraper la donne, bien au contraire (sidekick tête à claques pour les blagues très faciles, méchant mercenaire pour le cabotinage, serviteur qui complote et trahi son mentor, …). On sauvera tout juste un clone de John Hammond (James Cromwell en mode super spleen) et sa petite-fille au passé mystérieux exploitée malheureusement bien trop tardivement dans l’intrigue. Quant aux amoureux de Ian Malcolm (Jeff Goldblum), la bande-annonce vous a déjà montré la presque quasi intégralité de sa prestation.

Mais, il est vrai que la réussite (financière) de la saga ne s’est jamais appuyée sur ses personnages. L’important, c’est de voir du dinosaure et de ce côté-là, Jurassic Park : Fallen Kingdom répond souvent présent. Dans sa première partie en mode mission sauvetage, on risque même l’overdose de créatures tant le bestiaire de l’île est montrée sur toutes ses coutures. Cela ne donne pas forcément des scènes incroyables, mais à force de les enchaîner, Bayona et ses équipes techniques parviennent à surpasser aisément celles de Jurassic World. Tout en réussissant même à faire naître une vraie émotion au détour d’un plan magnifique montrant l’agonie d’un dinosaure pris au piège de l’île volcanique.

En s’appuyant sur un visuel irréprochable mariant avec toujours autant de maestria animatroniques et CGI, le récit nous fait presque avaler toutes ses couleuvres comme son discours écolo particulièrement faisandé ou son humour lourdingue. Le son de cloche n’est malheureusement pas le même dans une seconde partie nettement moins enthousiasmante. Paradoxalement, c’est pourtant ici que la liberté de ton de Bayona est à son apogée. Plongeant ses protagonistes au cœur d’un manoir que n’aurait pas renié la Hammer de la grande époque, le réalisateur s’amuse à recréer des moments de terreur dignes de ceux que l’on a tous eu un jour. Ou plutôt une nuit quand l’ombre dans notre chambre devenait par le pouvoir de notre imagination débordante un monstre sanguinaire.  Mais, si sa mise en scène et son très beau cinémascope jouent la carte d’un cinéma gothique en exploitant à merveille les zones d’ombres, elle doit se confronter à des rebondissements prévisibles d’une immense platitude. Sur un mode qui rappelle le climax du Monde perdu, abandonné par ses comédiens qui n’ont vraiment rien à jouer si ce n’est le mode survival, Bayona fait ce qu’il peut et parvient largement à sauver les meubles, restant dans les clous d’un film divertissant toujours visuellement supérieur à son prédécesseur.

À l’image de ses plans finaux tout aussi excitants que frustrants (on a envie de voir la suite, mais on sait déjà que c’est Colin « mollasson » Trevorrow qui reprend les rennes) Jurassic park : Fallen Kingdom fait honneur à la franchise, retrouvant par moments sa magie mais sans jamais faire de l’ombre au film original. Mais qu’importe finalement tant quelque chose ne change jamais : notre fascination éternelle pour les dinosaures. Elle reprend toujours ses droits !

Publié le 06/06/2018 par Laurent Pécha

Partager sur Twitter
Partager sur Facebook

LES FILMS E-CINEMA

Ne ratez pas nos films e-cinéma

À lire également

Les derniers articles de notre blog.
Ciné story

Song Kang-ho, figure de la nouvelle vague coréenne

Les news

e-cinema.com disponible sur les Freebox Mini 4K via Google Play

Ciné story

Top 10 des pires remakes de films d'horreur

Ciné Guide

Le film Columbus projetée au Champs- Élysées Film Festival

Les articles les plus lus

Ciné story

Top 10 des films d'enlèvement d'enfant

À l'occasion de la sortie de Missing, où une jeune mère divorcée se fait kidnapper sa fille, retour sur 10 films...

Ciné story

Top 10 des films pas chers qui rapportent un max

Tous les producteurs de la planète en rêvent : le jackpot du film au budget riquiqui qui cartonne au box-office mondial. Nous avons dressé...

Les articles les plus partagés

Ciné story

Marvel vs Warner : qui a les meilleurs acteurs oscarisés ?

La bataille pour les sommets du box-office qui oppose Marvel et Warner via les adaptations des œuvres DC Comics est de plus en plus...

Ciné story

Top 10 des crashs auto au cinéma

À l'occasion de la sortie sur e-cinema.com de LA MÉMOIRE ASSASSINE qui contient un impressionnant accident de voiture, voici...