Ciné Guide
Sorties cinéma

y a quoi au cinéma ?

La Forme de l’eau, Moi, Tonya, Criminal squad : Les films qui méritent ou pas de se déplacer en salle

Le cinéma, ça coûte de l’argent et du temps. Il est donc important de faire parfois le tri dans ce qui sort en salles. Retour sur 3 films qui sont à l’affiche à partir de demain.

 

la forme de l'eau - pourquoi il faut aller le voirLa Forme de l’eau de Guillermo Del Toro avec Sally Hawkins, Michael Shannon, Richard Jenkins, Octavia Spencer, Doug Jones (Drame, USA, 2h03)

Pourquoi il faut y aller ?

Parce que Del Toro est un des cinéastes les plus importants en activité. Qu’on soit un immense fan de son œuvre ou qu’on s’intéresse au cinéma en tant qu’art majeur, un nouveau film de l’auteur du Labyrinthe de Pan est incontournable. D’autant que pour le coup, le maestro fait l’unanimité dans des endroits qui lui étaient jusqu’ici inédits : Lion d’Or à Venise, Golden Globe du meilleur réalisateur. Et avec une grande chance de le voir remporter l’Oscar dans une poignée de jours.

Il faut dire que La Forme de l’eau et c’est lui-même qui le reconnaît, est son premier film adulte. Ayant souvent abordé ses thèmes de prédilection du côté de l’enfance (voir les héros de L’Echine du diable ou Le Labyrinthe de Pan), Del Toro raconte ici une histoire d’amour adulte. Mais à sa façon : sa belle n’a rien à voir avec les canons classiques du conte de fée (Sally Hawkins campe une femme frêle muette et introvertie) et tombe amoureuse d’une créature amphibie qui rend un bouleversant hommage à L’Etrange créature du lac noir de Jack Arnold (un des films de chevet du réalisateur mexicain).

Terriblement attachante cette histoire d’amour nous entraîne dans un récit au charme faussement désuet marqué par le regard toujours singulier de son auteur. Entre hommage et relecture, Del Toro joue à l’équilibriste et parvient notamment grâce à quelques atouts non négligeables (la musique d’Alexandre Desplat, la photo de Dan Lausten, les seconds rôles incroyables, Michael Shannon en tête) à trouver toujours le bon ton.

En prime, le film s’offre l’une des plus belles affiches que l’on ait vu depuis des années.

la forme de l'eau - critique

 

Pourquoi il ne faut pas y aller ?

Si vous êtes un fan invétéré de Jean-Pierre Jeunet, vous risquez de croire (à tort) comme l’auteur d’Amélie Poulain que Del Toro a pompé à tout va.

Les plus cyniques ou les personnes ayant un esprit très cartésien seront sans doute quelque peu étrangers à l’imaginaire déployé.

 

Moi, Tonya de Craig Gillespie avec Margot Robbie, Sebastian Stan, Allison Janney (Drame, histoire vraie, USA, 1h59)

Pourquoi il faut y aller ?

Deux mots : Margot Robbie. On l’avait découverte et adorée dans Le Loup de Wall Street. On était un peu triste de la voir se perdre et gâcher son talent dans des blockbusters désastreux (Suicide Squad, Tarzan). On est ravi de la revoir dans un rôle où elle montre qu’elle est tout sauf juste un physique exceptionnel. A priori, elle n’avait rien pour incarner Tonya Harding et pourtant l’australienne s’est investie à fond dans le challenge. Sa transformation physique est saisissante, sa crédibilité en patineuse de classe mondiale est indéniable (les CGI pour l’aider restent tout à fait corrects à défaut d’être irréprochables) et son énergie et fougue s’avèrent des plus communicatives.

On est plus d’une fois bouleversé, mais aussi paradoxalement hilare par ce parcours de white trash qui accomplit un rêve plus grand qu’elle : celui d’une mère autoritaire qui vit sa vie par procuration à travers le destin sportif hors du commun de son rejeton (extraordinaire Allison Janney qui peut déjà aller chercher son Oscar du meilleur second rôle). On suit avec passion cette virée pathétique dans les tréfonds du rêve américain dans tout ce qu’il a à la fois de plus beau et tordu. On pense plus d’une fois au meilleur du cinéma de Scorsese (les engueulades sont spectaculaires) ou des frères Coen (le ton tragi-comique de l’épisode de l’agression de la patineuse rivale).

Superbement monté, bourré d’idées de mise en scène savoureuses (une manière tellement judicieuse de briser le quatrième mur), Moi, Tonya est l’une des plus étonnantes belles surprises de ce début d’année. Et on a même le furieuse intuition que le film va prendre de la bouteille avec les années. Futur petit classique ? 

 

Pourquoi il ne faut pas y aller ?

Si vous préférez regarder le patinage artistique aux J.O. devant votre télé. Ou peut être si vous êtes un fan absolu de Nancy Kerrigan, le film créant une grande empathie pour sa rivale et héroïne. D’autant plus que le récit prend le parti d’accentuer la thèse du « je n’étais pas au courant de ce qu’ils allaient faire ».

 

criminal squad : pourquoi il faut aller le voirCriminal squad de Christian Gudegast avec Gerard Butler, Pablo Schreiber, O’Shea Jackson, 50 Cent (Policier, USA, 2h20)

Pourquoi il faut y aller ?

Vous aimez votre Butler et vous en avez un peu marre de le voir se perdre dans des films complètement bourrins même si, avouez-le, vous y prenez toujours un petit plaisir coupable (pour preuve, vous vous demandez quand Angel has fallen, le 3ème épisode de La Chute de la Maison Blanche, va sortir). Et bien, c’est l’heure de vous rappeler à quel point le bonhomme était bon en Leonidas dans 300. Butler s’est décidé à se la jouer De Niro et Pacino réunis. Bref, Butler fait son Heat !

Bon, alors, on se calme tout de suite. Criminal squad, ce n’est évidemment pas du niveau du chef d’œuvre de Michael Mann. Mais, ça fait longtemps que l’on n’avait pas vu Los Angeles filmer aussi bien. Le jeu du chat et la souris que se livrent les malfrats menés de main de maître par un Pablo Schreiber impressionnant et l’unité dirigé par Butler parvient à être suffisamment haletant pour faire passer les 2h20. D’autant plus que Gerard, en mode "j’en fais des caisses mais jamais trop", est vraiment habité par son rôle de flic qui n’a plus de vie mais qui aime encore ex-femme et enfants.

Rayon scènes d’action, le film, à l’instar de son modèle avoué, est assez chiche mais quand il se décide à faire parler la poudre, le résultat est tout à fait convaincant, notamment la très longue séquence finale où le sort des protagonistes va se régler dans le sang.

A la fin du bal, il faut bien avouer que le spectacle était bien là et qu’il est temps de remercier Gerard et sa team. En plus, les gars sont sympas, ils ont déjà promis de revenir dans un second film. Enfin, ceux qui sont encore debout.

 

 

Pourquoi il ne faut pas y aller ?

Si vous êtes allergiques au style Butler, ça risque vite de coincer. A l’image de son titre français qui ne sait pas trop où placer le curseur, le film de Christian Gudegast peut vite laisser de marbre tous ses spectateurs : ceux qui étaient venus pour voir un gros film d’action bien nerveux et ceux qui espéraient un film plus noble. Bref, ce côté Heat du pauvre peut vite se montrer pénalisant. D’autant plus que les séquences intimistes n’ont jamais la puissance nécessaire pour se montrer totalement convaincantes.

Enfin, et c’est un élément à prendre en compte avant d’entrer dans la salle, il faut avoir une belle confiance dans les auteurs du film pour avaler plus d’une incohérence durant les rebondissements de l’intrigue. Car, oui, tout s’explique dans les derniers instants de manière presque logique mais encore faut-il avoir eu la patience d’attendre.

Publié le 20/02/2018 par Laurent Pécha

Partager sur Twitter
Partager sur Facebook

LES FILMS E-CINEMA

Ne ratez pas nos films e-cinéma

À lire également

Les derniers articles de notre blog.
Ciné story

Song Kang-ho, figure de la nouvelle vague coréenne

Les news

e-cinema.com disponible sur les Freebox Mini 4K via Google Play

Ciné story

Top 10 des pires remakes de films d'horreur

Ciné Guide

Le film Columbus projetée au Champs- Élysées Film Festival

Les articles les plus lus

Ciné story

Top 10 des films d'enlèvement d'enfant

À l'occasion de la sortie de Missing, où une jeune mère divorcée se fait kidnapper sa fille, retour sur 10 films...

Ciné story

Top 10 des films pas chers qui rapportent un max

Tous les producteurs de la planète en rêvent : le jackpot du film au budget riquiqui qui cartonne au box-office mondial. Nous avons dressé...

Les articles les plus partagés

Ciné story

Marvel vs Warner : qui a les meilleurs acteurs oscarisés ?

La bataille pour les sommets du box-office qui oppose Marvel et Warner via les adaptations des œuvres DC Comics est de plus en plus...

Ciné story

Top 10 des crashs auto au cinéma

À l'occasion de la sortie sur e-cinema.com de LA MÉMOIRE ASSASSINE qui contient un impressionnant accident de voiture, voici...