Ciné Guide
Sorties cinéma

Il ne doit en rester qu’un

Le grand jeu vs Les Heures sombres

Aller au cinéma, ça prend du temps et ça coûte de l’argent. Il faut donc parfois trancher. Cette semaine, deux films s’affrontent avec en point commun de mettre en scène un personnage « historique ».


La bataille se fera en cinq étapes qui permettent de décortiquer les films. Celui qui remporte le plus de points à la fin, sera donc le film à aller voir en priorité cette semaine.

 

 

SCENARIO

 

D’une histoire et d’un homme que tout le monde connaît ou pense connaître (Churchill et sa prise de pouvoir pour lutter contre Hitler) à une autre contemporaine, très américaine (Molly Bloom et ses parties de poker clandestines pour célébrités et fortunés).

L’avantage est forcément du côté du poids lourd anglais. Surtout que Joe Wright tente de le montrer sous un jour méconnu, loin du leader infaillible que ses fameux discours laissaient entrevoir. Les plus érudits n’apprendront rien et pesteront même contre les facilités d’un scénario qui prend de belles libertés avec l’Histoire (la séquence de Churchill demandant leur avis dans le métro à la population pour savoir s’il doit parlementer avec Hitler ou continuer le combat).

De l’autre côté, Le Grand Jeu est signé par Aaron Sorkin, soit le nec plus ultra du scénariste américain. L’homme derrière la série A la Maison Blanche ou encore The Social Network, sait parfaitement raconter une histoire et parvient aisément à nous intéresser (à défaut de nous passionner) au poker et ce même si on n’y comprend rien (même pendant le film).

VAINQUEUR : Les Heures sombres

 

 

REALISATION

 

Le débutant derrière la caméra, Sorkin s’en sort plutôt bien. La peur du film de scénariste qui ne sait pas trop comment mettre en images ses écrits s’estompe assez rapidement. Pour autant, si on compare à une autre œuvre quelque peu similaire déjà écrite par Sorkin, le génial Le Stratège, Le Grand jeu fait pâle figure. Surtout dans la longueur.

Formaliste, Joe Wright est quant à lui un peu englué dans les nombreuses séquences confinées des Heures sombres. D’ailleurs, dès que le récit lui permet, il s’amuse avec ces grandes envolées de caméra qu’il affectionne. En résulte un patchwork pas très concluant.

VAINQUEUR : Le Grand jeu

 

INTERPRETATION

 

C’est peut-être ici que le match est le plus intense. Deux immenses comédiens s’affrontent. De prime abord, c’est Gary Oldman qui impressionne en parvenant contre toute attente (et grâce à l’aide d’un sacré maquillage) à incarner Churchill. Il ne se contente jamais de l’illustrer le plus efficacement possible, il nous offre la possibilité de découvrir l’homme et ses doutes derrière la célèbre figure politique.

Pour autant, à l’image de ses décolletés diablement plongeant, Jessica Chastain a du sex-appeal à revendre. Et surtout on sent que la comédienne fait de cette histoire de femme se dépatouillant dans un monde par essence macho, une affaire presque personnelle. Le côté politique de l’œuvre passe presque exclusivement par elle et sa conviction et justesse de tous les instants.

VAINQUEUR : Le Grand jeu

 

 

PLAISIR IMMEDIAT

 

Les deux films ont le mérite d’entraîner le spectateur dans des récits « bigger than life ». Selon son niveau de connaissances historiques, on peut rentrer avec plus ou moins de bonheur dans Les Heures sombres. En mode profane ou juste vague souvenir des cours d’Histoire, le film de Joe Wright va nettement plus captiver son audience que celui de Sorkin. Ce dernier possède toutefois l’avantage d’un récit dont on ne connaît pas forcément les tenants et aboutissements. Au point de vraiment se captiver du sort de son héroïne.

VAINQUEUR : Le Grand jeu

 

CE QUI VA EN RESTER

 

De toute évidence, Les Heures sombres est LE film sur Churchill. A défaut de prendre un livre d’Histoire, on pourra toujours jeter un œil sur ce travail de mémoire correctement emballé. Et ça peut faire un joli double programme avec Dunkerque de Nolan pour voir deux facettes d’une même histoire (même si plus anecdotique dans le film de Wright).

Le Grand jeu paraît plus éphémère mais il a aussi pour lui d’être le reflet de notre époque, celui d’un monde où la femme cherche constamment à faire jeu égal avec l’homme, et y parvient même au péril de son existence ou d’une vie détruite.

VAINQUEUR : Les Heures sombres mais alors d’un chouia

 

 

L’affrontement a été particulièrement serré. Mais le néophyte Sorkin l’emporte d’une courte tête. Non pas que son film soit véritablement meilleur que celui de Wright mais il a pour lui d’être plus homogène, moins susceptible de décevoir ses spectateurs.

VAINQUEUR FINAL : LE GRAND JEU

Publié le 03/01/2018 par Laurent Pécha

Partager sur Twitter
Partager sur Facebook

LES FILMS E-CINEMA

Ne ratez pas nos films e-cinéma

À lire également

Les derniers articles de notre blog.
Ciné story

Song Kang-ho, figure de la nouvelle vague coréenne

Les news

e-cinema.com disponible sur les Freebox Mini 4K via Google Play

Ciné story

Top 10 des pires remakes de films d'horreur

Ciné Guide

Le film Columbus projetée au Champs- Élysées Film Festival

Les articles les plus lus

Ciné story

Top 10 des films d'enlèvement d'enfant

À l'occasion de la sortie de Missing, où une jeune mère divorcée se fait kidnapper sa fille, retour sur 10 films...

Ciné story

Top 10 des films pas chers qui rapportent un max

Tous les producteurs de la planète en rêvent : le jackpot du film au budget riquiqui qui cartonne au box-office mondial. Nous avons dressé...

Les articles les plus partagés

Ciné story

Marvel vs Warner : qui a les meilleurs acteurs oscarisés ?

La bataille pour les sommets du box-office qui oppose Marvel et Warner via les adaptations des œuvres DC Comics est de plus en plus...

Ciné story

Top 10 des crashs auto au cinéma

À l'occasion de la sortie sur e-cinema.com de LA MÉMOIRE ASSASSINE qui contient un impressionnant accident de voiture, voici...