Ciné story
Les Films de sa vie

La playlist idéale ?

Les films de sa vie : Bruno Barde

À l’occasion du festival du film policier de Beaune dont il est le directeur et sélectionneur, nous avons rencontré Bruno Barde. Le monsieur a plus d’une corde à son arc puisqu’il est aussi le directeur artistique d’e-cinema.com. Le cinema, c’est sa passion et choisir des films, il fait ça à longueur de journée. Voyons voir ce qu’il fera avec les films de sa vie.

Les règles de notre jeu sont simples : on fournit une sélection des sorties en salles en France et notre invité doit choisir le film qu’il préfère avec la (quasi)obligation de ne prendre qu’un seul titre.

En découvrant la liste de Bruno Barde, vous allez notamment découvrir que l’homme a un énorme faible pour le cinéma asiatique (10 films sélectionnés) ou encore constater la rareté du cinéma français cité que deux fois. L'exercice fut plus d’une fois une torture pour Bruno Barde tant les choix étaient souvent impossibles pour cet amoureux absolu du 7ème art qui, comme il l’avoue, se dévoile intimement dans et par ses choix.

 

1967

Le Samouraï de Jean-Pierre Melville

Le Samouraï de Jean-Pierre Melville

C’est un film sur l’épuré. C’est l’art roman.

On est à une époque où il y a du gothique flamboyant partout dans le cinéma

et Melville arrive pour inventer une figure héroïque qui deviendra historique.

Un archétype de personnage : silencieux, honnête, guidé par l’honneur.

C’est d’ailleurs un personnage dans lequel Delon va se perdre. Il va devenir ça.

 

1968

2001 l’odyssée de l’espace de Stanley Kubrick

2001 l’odyssée de l’espace de Stanley Kubrick

Je l’ai découvert évidemment plus tard.

Mais je me souviens qu’on allait le voir au Kinoparama

(ancienne grande salle parisienne du 15ème arrondissement)

et qu’on fumait des pétards. On allait voir le film tous les samedis soir. 

2001, c’est l’intelligence et la perfection cinématographique. 

C’est un film dont on ne comprend pas tout et c’est ce qui en fait son talent.

Il faut se hisser au niveau de son mystère et non pas ramener le mystère au niveau de nos chaussures.

 

1969

la horde sauvage Théorème de Pier Paolo Pasolini

La Horde sauvage de Sam Peckinpah / Théorème de Pier Paolo Pasolini

Le premier, c’est la découverte d’une violence inouïe.

Le second, c’est une représentation parfaite de cette époque soixante-huitarde.

 

1970

L’Arrangement d’Elia Kazan

L’Arrangement d’Elia Kazan

Je me souviens de la violence de cet homme qui va passer dans le mutisme. 

Ce silence, ce refus de la vie, c’est quelque chose qui va me fasciner toute ma vie.

Quand on regarde les films que j’aime, on comprend ce que je suis.

 

1971

Little big man d’Arthur Penn

Little big man d’Arthur Penn

C’est un grand cinéaste qui a fait un film.

 

1972

Le Parrain de Francis Coppola

Le Parrain de Francis Coppola

Une année particulièrement riche.

Mais Le Parrain parce qu’il y a tout dedans.

C’est le film parfait. C’est le film qui réunit tous les arts.

 

1973

Cris et chuchotements d’Ingmar Bergman

Cris et chuchotements d’Ingmar Bergman

Parce que cela a été un choc énorme de voir ce couple, cette intimité.

Même si cette année-là, il y a des films plus forts cinématographiquement comme Le Limier,

je reste sur Bergman car le choc fut total.

 

1974

 Le Shérif est en prison de Mel Brooks

 Le Shérif est en prison de Mel Brooks

Parce que Mel Brooks. Parce que son humour décapant complètement dingue.

C’est déjà l’Amérique qui se fout de sa gueule.

 

1975

Monty Python sacré Graal de Terry Jones et Terry Gilliam

Monty Python sacré Graal de Terry Jones et Terry Gilliam

C’est la découverte d’une folie qui n’a pas d’égale.

 

1976

L’Empire des sens de Nagisa Oshima

L’Empire des sens de Nagisa Oshima

Une puissance évocatrice énorme.

C’est la grammaire cinématographique à son maximum.

Je ne change pas même s’il y a Taxi driver et Vol au-dessus d’un nid de coucou.

 

1977

Casavona de Federico Fellini

Casavona de Federico Fellini

Je trouve que c’est un film complètement dingue.

C’est Fellini à son maximum. Donald Sutherland y interprète le rôle de sa vie.

Le film ramène la sexualité non pas à un fantasme mais à une mécanique.

Je trouve ça d’une telle intelligence.

 

1978

Voyage à Tokyo de Yasujiro Ozu

Voyage à Tokyo de Yasujiro Ozu

Un chef d’œuvre absolu !

 

1979

Apocalypse now de Francis Ford Coppola

Apocalypse now de Francis Ford Coppola

Une énorme année mais la baffe dans ta tronche, c’est Apocalypse now qui te la met.

Quel choc !

 

1980

Kagemusha d’Akira Kurosawa

Kagemusha d’Akira Kurosawa

C’est d’une maîtrise absolue.

C’est la perfection, il n’y a rien d’inutile.

Mais j’adore aussi Gloria de John Cassavetes. Mon cœur balance.

 

1981

Excalibur de John Boorman

Excalibur de John Boorman

C’est le plus beau film jamais fait sur la chevalerie.

 

1982

E.T. l’extraterrestre de Steven Spielberg

E.T. l’extraterrestre de Steven Spielberg

C’est un choc énorme.

C’est la poésie, c’est le fantastique, l’éloge de l’autre, de la différence.

Cela rejoint des thèmes qui me sont chers.

 

1983

Zelig de Woody Allen

Zelig de Woody Allen

C’est mon film préféré de Woody Allen.

Il est très rare et très peu souvent cité.

 

1984

Il était une fois en Amérique de Sergio Leone

Il était une fois en Amérique de Sergio Leone

Un film tout simplement énorme.

 

1985

L’Année du dragon de Michael Cimino

L’Année du dragon de Michael Cimino

Je n’avais pas pu prendre Voyage au bout de l’enfer pour cause d’Apocalypse now la même année

alors je me rattrape in extrémis avec le dernier grand film d’un cinéaste majeur.

 

1986

Le Sacrifice d’Andreï Tarkovski

Le Sacrifice d’Andreï Tarkovski

Parce que c’est le dernier film du cinéaste.

Et parce que c’est le film qui m’a fait le plus pleurer.

Mais des larmes d’adulte, pas des larmes d’enfant. Des larmes de la lucidité.

La vraie lucidité te fait pleurer sur la condition humaine.

 

1987

La messe est finie de Nanni Moretti

La messe est finie de Nanni Moretti

C’est le meilleur film de Nanni Moretti.

 

1988

Gens de Dublin de John Huston

Gens de Dublin de John Huston

Un film magnifique d’un immense cinéaste.

 

1989

Les Liaisons dangereuses de Stephen Frears

Les Liaisons dangereuses de Stephen Frears

Glenn Close y est sublime. Malkovich y dessine un personnage.

C’est un des films les plus intelligents sur la séduction.

 

1990

Les Affranchis de Martin Scorsese

Les Affranchis de Martin Scorsese

Forcément, on ne peut pas y échapper

même si j’aurai presque choisi La Discrète de Christian Vincent.

Un des meilleurs films français. Une œuvre très intelligente.

 

1991

Edward aux mains d’argent de Tim Burton

Edward aux mains d’argent de Tim Burton

Un film sublime. Le meilleur de Burton.

 

1992

The Player de Robert Altman

The Player de Robert Altman

Sans doute le meilleur film de sa carrière.

 

1993

La Leçon de piano de Jane Campion

La Leçon de piano de Jane Campion

J’hésite avec Adieu ma concubine mais le film de Jane Campion est au-dessus.

C’est la seule fois dans l’histoire de Cannes que la Palme d’Or avait été annoncée avant même le début de la compétition.

Tout le monde disait que le film allait gagner.

Et il a remporté la Palme avec justement le film de Chen Kaige.

 

1994

Rouge de Krzysztof Kieślowski

Rouge de Krzysztof Kieślowski

Sa trilogie Bleu, Blanc, Rouge est un chef d’œuvre absolu.

 

1995

Sonatine de Takeshi KitanoNelly et Mr Arnaud de Claude Sautet

Sonatine de Takeshi Kitano / Nelly et Mr Arnaud de Claude Sautet

Il n’y a aucun film que je préfère à Sonatine.

Mais, même si je préfère Les Choses de la vie, je suis obligé de citer aussi Sautet.

On ne peut pas parler de cinéma sans évoquer son nom.

 

1996

Heat de Michael Mann

Heat de Michael Mann

Casino, c’est le Scorsese que je préfère.

Je le trouve plus majeur que Les Affranchis.

Mais comme j’ai déjà cité Scorsese,

j’opte pour un autre immense cinéaste dont je n’ai pas encore choisi de film.

 

1997

Happy together de Wong Kar-wai

Happy together de Wong Kar-wai

Il n’y a pas d’évidence cette année-là

alors j’opte pour un Wong Kar-wai, cinéaste que j’adore.

Même si je trouve Volte/face formidable par exemple.

 

1998

Starship Troopers de Paul Verhoeven

Starship Troopers de Paul Verhoeven

Un cinéaste que j’adore.

Et son film est absolument génial.

Cela me permet de rattraper le fait que je n’avais pas pu prendre Robocop,

un autre film de Verhoeven que j’admire. 

Et à quasi égalité, il y a Big Lebowski des frères Coen.

Mais je garde les frangins pour un autre film plus tard.

 

1999

La Ligne rouge de Terrence Malick

La Ligne rouge de Terrence Malick

Le plus beau film de Terrence Malick.

Et le plus beau film sur la guerre à égalité avec Au-delà de la gloire de Samuel Fuller.

 

2000

In the mood for love de Wong Kar-wai

In the mood for love de Wong Kar-wai

Je ne suis pas très inspiré cette année.

Beaucoup de bons films mais pas de chefs d’œuvre.

Alors j’opte encore une fois pour mon joker Wong Kar-wai.

 

2001

Time and tide de Tsui Hark

Time and tide de Tsui Hark

J’aime beaucoup ce film. C’est à mes yeux son meilleur.

 

2002

Le Voyage de Chihiro de Hayao Miyazaki

Le Voyage de Chihiro de Hayao Miyazaki

Je ne peux pas ne pas citer un film de ce génie du cinéma qu’est Miyazaki.

En plus, Le Voyage de Chihiro est un de ses tous meilleurs.

 

2003

Elephant de Gus Van Sant

Elephant de Gus Van Sant

Une grande Palme d’Or. Un grand cinéaste. Un grand film.

 

2004

La passion du Christ de Mel Gibson

La passion du Christ de Mel Gibson

Je tiens Mel Gibson pour un immense cinéaste.

Mais c’est une année atroce pour choisir car il y a trois films asiatiques que j’adore :

Old boy, Memories of murder et Le Secret des poignards volants.

 

2005

Caché de Michael Haneke

Caché de Michael Haneke

J’aurai pu choisir aussi Locataires de Kim Ki-Duk mais j’ai déjà choisi beaucoup de films asiatiques.

Et Caché est le film d’Haneke que je préfère. Et de loin !

 

2006

The Host de Bong Joon-ho

The Host de Bong Joon-ho

Là je ne peux pas y échapper.

C’est un énorme film d’un réalisateur que j’admire beaucoup.

Pas loin derrière il y avait Black book et Le Labyrinthe de Pan.

 

2007

4 mois, 3 semaines, 2 jours de Cristian Mungiu

4 mois, 3 semaines, 2 jours de Cristian Mungiu

Là encore, une Palme d’Or méritée.

 

2008

No country of old men des frères Coen

No country of old men des frères Coen

Et voilà, on y est. C’est le film des Coen que je préfère. Formidable à tous points de vue.

 

2009

Avatar de James Cameron

Avatar de James Cameron

J’adore et il fallait forcément que je mette un film de James Cameron.

 

2010

A single man de Tom Ford

A single man de Tom Ford

Pas une grande année.

C’est le film que je trouve le plus intéressant dans la liste des sorties.

Tom Ford n’est pas un cinéaste mais son film est vraiment bien.

 

2011

Melancholia de Lars von Trier

Melancholia de Lars von Trier

Melancholia.

Rien à dire, c’est le film de Lars von Trier que je préfère, et de loin.

Pourtant, il y a aussi Tree of life, Drive et Hors satan.

 

2012

Holy motors de Leos Carax

Holy motors de Leos Carax

Il me faut un Leos Carax dans ma liste. Donc voilà, c’est celui-là !

 

2013

La grande bellezza de Paolo Sorrentino

La grande bellezza de Paolo Sorrentino

Là je ne regarde même pas ce qui est sorti car c’est forcément à mes yeux La grande bellezza.

Un de mes films préférés !

 

2014

Leviathan de Andreï Zviaguintsev

Leviathan de Andreï Zviaguintsev

J’ai hésité avec Winter Sleep de Nuri Bilge Ceylan

mais Andreï Zviaguintsev est un plus grand metteur en scène.

 

2015

Le fils de Saul de László Nemes

Le fils de Saul de László Nemes

C’est le film le plus important de cette année.

Je regrette vivement qu’il n’est pas eu la Palme d’or à la place de Dheepan.

 

2016

Mademoiselle de Park Chan-wook

Mademoiselle de Park Chan-wook

Un choix cornélien car il y a Neon demon aussi.

Ils sont à égalité à mes yeux. Mais il me faut forcément un Park Chan-wook,

même si mon film préféré de ce réalisateur reste Thirst, ceci est mon sang.

 

2017

Jackie de Pablo Larraín

Jackie de Pablo Larraín

Une petite année. Un choix plus par défaut.

Publié le 05/04/2018 par Laurent Pécha

Partager sur Twitter
Partager sur Facebook

LES FILMS E-CINEMA

Ne ratez pas nos films e-cinéma

À lire également

Les derniers articles de notre blog.
Les news

Profitez de cinéma en hors-connexion pour vos vacances

Les news

Le Black Friday sur e-cinema.com

Les news

e-cinema.com disponible sur les Freebox Mini 4K via Google Play

Ciné story

Les meilleurs films de Noël

Les articles les plus lus

Ciné story

Top 10 des films pas chers qui rapportent un max

Tous les producteurs de la planète en rêvent : le jackpot du film au budget riquiqui qui cartonne au box-office mondial. Nous avons dressé...

Ciné story

La bataille des films de tueurs en série

Les films mettant en vedette des tueurs en série sont légions. À l’occasion du singulier My Friend Dahmer, disponible...

Les articles les plus partagés

Ciné story

Marvel vs Warner : qui a les meilleurs acteurs oscarisés ?

La bataille pour les sommets du box-office qui oppose Marvel et Warner via les adaptations des œuvres DC Comics est de plus en plus...

Ciné story

Top 10 des crashs auto au cinéma

À l'occasion de la sortie sur e-cinema.com de LA MÉMOIRE ASSASSINE qui contient un impressionnant accident de voiture, voici...