Ciné Guide
Sorties cinéma

y a quoi au cinéma ?

L’Extraordinaire voyage du Fakir, Demi-sœurs, Opération Beyrouth : Les films qui méritent ou pas de se déplacer en salle

Le cinéma, ça coûte de l’argent et du temps. Il est donc important de faire parfois le tri dans ce qui sort en salles. Retour sur 4 films qui sortent cette semaine. 3 comédies françaises et un thriller américain.

 

critique de l'extraordinaire voyage du fakirL’Extraordinaire voyage du Fakir de Ken Scott avec Dhanush, Bérénice Bejo, Erin Moriarty, Gérard Jugnot (comédie, France, 1h31)

Pourquoi il faut y aller ?

Dans l’univers de la comédie française, le film de Ken Scott étonne et séduit. Voilà une œuvre internationale (au générique, on trouve presque toutes les nationalités de la planète) qui cherche à en mettre plein la vue. Le plaisir du spectateur semble avoir été le moteur de toute l’équipe du film. Surpassant à bien des égards le best-seller dont il s’inspire, L’Extraordinaire voyage du Fakir porte merveilleusement bien son nom : il nous invite à voyager gaiement de l’Inde à Paris en passant par l’Angleterre, l’Italie ou encore la Lybie.

Visuellement splendide (les sous sont à l’écran), porté par un comédien indien aux talents et charisme inouïs, offrant quelques seconds rôles savoureux (Bérénice Bejo, en actrice diva, est parfaite tout en nous rappelant qu’elle danse toujours aussi bien lors d’une séquence Bollywood euphorisante), le film s’inscrit dans cette catégorie de feel good movie que le cinéma français n’a que trop rarement su traiter. Pour autant, au détour de quelques situations ubuesques, il se sert de son intrigue (un indien ayant perdu ses papiers se voyant trimballer aux quatre coins de l’Europe) pour faire passer quelques messages bienvenus à l’heure où le sort des réfugiés fait constamment débat.

On rit, on est ému, on voyage et on réfléchit (un peu). Un package première classe pour le prix d’un ticket de cinéma. Venant d’une production française, c’est effectivement un peu extraordinaire !

 Pourquoi il ne faut pas y aller ?

Si vous espérez que le film parvienne à marier romance, humour et message politique en leur donnant la même importance, il faudra impérativement mettre un bémol à ces attentes. On reste avant tout dans l’œuvre plaisante qui a comme unique et déjà belle ambition de vous faire passer du bon temps en s’appuyant sur les tares de son époque. Malgré la qualité du casting, certains souffrent d’un temps de présence trop limité (on pense à la love interest qu’incarne le personnage féminin d’Erin Moriarty, trop juste pour complètement nous transporter comme elle le fait pour notre fakir). Il manque sans doute une autre grande séquence musicale pour finir le récit en apothéose.  

 

Demi-sœurs de Saphia Azzeddine et François-Régis Jeanne avec Sabrina Ouazani, Alice David, Charlotte Gabris (Comédie, France, 1h45)

Pourquoi il faut y aller ?

Ah les familles recomposées ! Un vrai sujet de société qui peut donner l’opportunité de s’amuser en laissant passer un message de tolérance bienvenu. Alors pourquoi pas d’autant plus que l’alchimie entre les actrices est évidente. Le trio donne vraiment de sa personne et talent pour accrocher le spectateur à ses malheurs de jeunes femmes en pleine crise identitaire et professionnelle. Les seconds rôles font tout pour donner le change à l’image d’un Patrick Chesnais venu encaisser son chèque en vrai pro (il donne ce qu’il faut pour séduire ses fidèles).

 

 

 critique du film demi soeurs

 Pourquoi il ne faut pas y aller ?

Prototype de tout ce que l’on ne veut plus voir dans la comédie sociétale à la française, Demi-sœurs prend l’eau de toute part. Malgré l’abattage de leurs comédiennes, irréprochables (surtout Alice David, la seule à nous faire un peu rire avec quelques répliques et moues vraiment drôles), le film enfile les clichés en justement les dénonçant dans son intrigue. Une sorte de regard presque méta par l’absurde qui a le don d’irriter. Surtout quand il se permet des raccourcis consternant de bêtise (les blagues sur la religion et croyances) ou de mauvais goût douteux (le personnage de Sabrina Ouazani, vierge car rêvant de se préserver pour le bon, finit par baiser dans l’ascenseur avec son voisin de palier). Sans parler de cette embarrassante et interminable séquence de masturbation sur les paroles de la chanson de Julie Pietri, Eve lève-toi. Le film ne nous épargne presque rien et se montre même interminable (une absence de rythme invraisemblable). À fuir !   

 

critique de mon ketMon Ket de François Damiens avec François Damiens, Matteo Salamone (Comédie, France, 1h29)

Pourquoi il faut y aller ?

Les caméras cachées de François Damiens vous font rire depuis toujours. Le comédien est le champion du monde du genre et plus d’une fois il va ici très loin dans le domaine au point de douter du dispositif mis en place. Mais, l’essentiel est atteint : il y a de quoi pour les amateurs du genre de faire bosser ses zygomatiques.

 Pourquoi il ne faut pas y aller ?

À l’heure du débat de l’avenir des films et de la manière des les consommer (salle ou chez soi), Mon Ket tombe presque à pic. Les délires du comédien se prêtent plus à un format à domicile que dans une salle de cinéma. Malgré son indéniable talent et implication, son film n’a strictement rien de cinématographique, son procédé narratif renvoyant aux grandes heures de la télévision à spectacle du samedi soir (Surprise sur prise !). Bref, difficile d’avoir envie de payer plus de 10 euros pour voir un truc possiblement vaguement plus drôle que ce que l’on peut découvrir à foison sur youtube, et ce de manière gratuite !

 

 

Opération Beyrouth de Brad Anderson avec Jon Hamm, Rosamund Pike, Shea Whigham, Dean Norris (Thriller, USA, 1h50)

Pourquoi il faut y aller ?

Cinéaste très prometteur au début des années 2000 (Session 9 et The Machinist), Brad Anderson n’a cessé de décevoir au fil des films (L’Empire des ombres, The Call avec Halle Berry). Multipliant les épisodes de séries télé phares, il revient après 5 ans d’absence à la tête d’un thriller politique signé par Tony Gilroy, scénariste reconnu (la saga Bourne notamment) quand il ne se transforme en sauveur d’épisode Star wars soi-disant en perdition (Rogue one). Un duo intéressant que le casting (Jon « Don Draper » Hamm, la trop rare Rosamund « Gone Girl »Pike) et le sujet toujours autant d’actualité (la légitimité des territoires au Moyen-Orient) rendent particulièrement stimulants.

Quelques semaines après le plutôt bon Otages à Entebbe, qui s’inspirait de l’histoire vraie du détournement d’un avion Air France par des terroristes et la réponse de l’Etat d’Israël à cette attaque, on plonge ici dans une histoire fictive qui évoque à nouveau la difficulté absolue de tenter de faire cohabiter des peuples et religions revendiquant chacun des droits, croyances…qu’ils jugent légitimes. Au milieu, dans le rôle du négociateur dépassé par la vie, car jamais remis d’un drame traumatisant, Jon Hamm fait figure presque de métaphore du spectateur neutre qui suit les événements, presque les subit en tentant juste de survivre et apaiser chaque camp. Une mission complexe pour un film visuellement abouti (la reconstitution d’époque est étonnante) qui offre surtout l’occasion au comédien de Mad men de trouver enfin un beau rôle à la hauteur de ce qu’il avait su nous montrer à la télévision.

critique opération beyrouth

 Pourquoi il ne faut pas y aller ?

Les qualités d’écriture de Tony Gilroy sont évidentes, mais il ne fait pas vraiment dans la dentelle à l’image de cette séquence inaugurale où le personnage de Jon Hamm explique de manière métaphorique le conflit au Moyen-Orient à ses invités étrangers.  C’est roublard mais cela tient avant tout le temps de la projection. Il manque à ce thriller géopolitique, trop bavard, une vraie âme qui rendait inoubliable les meilleurs du genre dans les années 70, âge d’or du genre. De plus, à vouloir trop jouer sur les deux tableaux (politique et espionnage pur), le film finit par ne contenter aucun des deux camps. Certains pourront peut-être y voir une ultime métaphore sur le conflit actuel.

Publié le 30/05/2018 par Laurent Pécha

Partager sur Twitter
Partager sur Facebook

LES FILMS E-CINEMA

Ne ratez pas nos films e-cinéma

À lire également

Les derniers articles de notre blog.
Ciné story

Song Kang-ho, figure de la nouvelle vague coréenne

Les news

e-cinema.com disponible sur les Freebox Mini 4K via Google Play

Ciné story

Top 10 des pires remakes de films d'horreur

Ciné Guide

Le film Columbus projetée au Champs- Élysées Film Festival

Les articles les plus lus

Ciné story

Top 10 des films d'enlèvement d'enfant

À l'occasion de la sortie de Missing, où une jeune mère divorcée se fait kidnapper sa fille, retour sur 10 films...

Ciné story

Top 10 des films pas chers qui rapportent un max

Tous les producteurs de la planète en rêvent : le jackpot du film au budget riquiqui qui cartonne au box-office mondial. Nous avons dressé...

Les articles les plus partagés

Ciné story

Marvel vs Warner : qui a les meilleurs acteurs oscarisés ?

La bataille pour les sommets du box-office qui oppose Marvel et Warner via les adaptations des œuvres DC Comics est de plus en plus...

Ciné story

Top 10 des crashs auto au cinéma

À l'occasion de la sortie sur e-cinema.com de LA MÉMOIRE ASSASSINE qui contient un impressionnant accident de voiture, voici...